Le Monde anthroposophique

C’est avec un mélange de tristesse, de colère et de consternation que je m’exprime rapidement ce soir, après avoir pris connaissance du publi reportage du « Monde Anthroposophique ».

Mes pensées vont aux victimes, aux témoins, journalistes, enquêteurs, lanceurs d’alertes, citoyens du web, et pour toutes celles et ceux qui se battent chaque jour avec cœur et conviction, esprit critique et nuance, contre l’obscurantisme mercantile et abject ayant pour but de désosser notre société, la reformuler sous une coupe irrationnelle, fanatique et criminelle.

Pour ma part, « l’article » citant mon témoignage l’a minimisé en le réduisant à une bougie ! Je tiens à préciser que j’ai bien spécifié par mail à la journaliste que je ne souhaitais pas témoigner, et demandé à ne pas citer le lieu. En réduisant donc mon témoignage à l’image d’une bougie, la journaliste porte atteinte et discrédite tant ce qu’a vécu mon fils, que toutes les victimes, les enfants, et nous culpabilise indirectement d’avoir mal compris une situation. C’est très grave, voir irresponsable. Et elle ne semble pas avoir pris connaissance du long travail d’investigation sourcé de ses consoeurs et confrères.

La réalité des faits est transformée et dynamisée sous presse, dans l’indifférence du vécu et de la parole des victimes, de leur honneur, et de leur douleur. Hey Le Monde, avez-vous suivi le cahier des charges Demeter pour confectionner votre article ? Vos méthodes et le résultat s’en approchent. Ca pue la corne de bouse, l’irrationalité, et la complaisance. A vous d’assumer. Nous ça va, on continue la lutte, ensemble.

(Et bien entendu, je ne vous lirai plus)

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :